Vous êtes ici : Accueil > Éditions précédentes > Concours 2012 > Cinquième énigme - Solution
Publié : 3 mars 2012

Cinquième énigme - Solution

Cinquième énigme - Un lieu de légendes et de bottes de sept lieues...

Indice visuel : grèbe huppé sur un étang de Brenne

D’après la légende, mon nom m’a été donné par un chevalier inspiré par l’Orient des croisades et je suis bien le plus vaste de la région... et de l’Indre ! Je suis aussi dominé par la plus haute « dépâture » qu’un géant aux bottes crottées aurait déposée en traversant la région ! Depuis, cette « dépâture » a été couronnée par une bâtisse où une célèbre favorite du Grand Roi vint séjourner plusieurs fois. Mon petit peuple est désormais bien protégé...
- Qui suis-je ?
- Selon la légende, quel est le nom du géant aux bottes crottées qui aurait traversé la région ?
- Comment appelle-t-on les reliefs créés par les « dépâtures » ? De quoi sont-ils en réalité composés ?
- Quelle est la bâtisse qui couronne la plus haute « dépâture » ? Quelle favorite célèbre y a résidé quelques temps ?
- Quel petit peuple est bien protégé aujourd’hui ?
- Comment appelle-t-on la région de l’Indre où je suis situé ?
- Quel est le type de paysage de cette région ? Comment peut-on l’expliquer ?

Les réponses

- Il s’agit de l’étang de la Mer Rouge qui couvre environ 180 hectares.
- Selon la légende, il s’agirait de Gargantua (Galifront dans le Berry).
- Ce sont les « buttons » ; ils sont composés de roches dures (grès) qui ont été mis en valeur par l’érosion différentielle.
- C’est le château du Bouchet qui appartenait à la famille de Mme de Montespan, favorite de Louis XIV, qui y résida quelques temps.
- Il s’agit de la faune de la Brenne, en particulier des cistudes, des oiseaux et des insectes. La quasi-totalité du Parc de la Brenne est classée au titre de la convention de Ramsar depuis 1991 en tant que zone humide d’importance internationale (seconde zone humide en France après les étangs de la Champagne humide). Elle est également reconnue au niveau européen avec quatre sites désignés au titre du réseau Natura 2000 : trois zones de conservation spéciale (ZSC) au titre de la directive « Habitats » (les vallées de la Creuse et de l’Anglin et la Grande Brenne) ; une zone de protection spéciale (ZPS) au titre de la Directive « Oiseaux » (la Brenne, qui se superpose à la ZSC Grande Brenne).
- Il s’agit de la Brenne.
- C’est un paysage composé d’étangs (plus de 4000 plans d’eau, mares et étangs confondus soit près de 9000 ha d’eau !) et de buttons. Il s’explique par la présence d’un sous-sol imperméable : la Brenne couvre en effet un placage de terrains composé de sables et d’argiles sidérolithiques ; le sous-sol est pour les deux tiers argileux (argile sableuse dite « falaise », parfois argiles ferrugineuses), pour le reste sableux, avec des grès rares (les buttons) et fort peu de marnes ; le sol est essentiellement siliceux avec une couche superficielle humifère (riche en humus) et acide (c’est en fait un podzol). Ce sous-sol imperméable favorisa la création d’étangs dès le Moyen Âge.