Vous êtes ici : Accueil > Éditions précédentes > Concours 2015 > Troisième énigme - Fondateur d’une école...
Publié : 2 février 2015

Troisième énigme - Fondateur d’une école...

JPEG - 90.1 ko
Indice 1

Je suis né en 1812 à Paris ; je ne suis venu dans le Bas-Berry qu’en 1842, sur les conseils d’un ami qui y a séjourné neuf ans plus tôt et qui a exposé au Salon du musée du Louvre les tableaux qu’il a alors réalisés.
Je suis resté dans le Bas-Berry de juin à décembre. Je me suis établi dans un hameau, Le Fay, que j’ai décrit comme un « pays fabuleux », « au milieu des bocages verdoyants » et des « braves habitants du pays, qui me demandent souvent si c’est que je veux tirer tout le pays en perspective... »
J’ai réalisé une quarantaine de dessins et plusieurs tableaux dont celui présenté ci-dessus (indice 1). Ce tableau est caractéristique de toute mon oeuvre qui se distingue de celle des artistes du siècle précédent car je peins sur le motif. Ce tableau a été acheté par un futur ministre de l’Intérieur en 1871-1872.
Je me suis enfin installé dans un petit village à la lisière de la forêt de Fontainebleau où j’ai été rejoint par plusieurs artiste tels que Jean-Baptiste-Camille Corot, Jean-François Millet, Charles-François Daubigny ; nous sommes considérés comme les fondateurs d’une « école » qui porte le nom de ce petit village – une « école » à vrai dire sans maître... ; c’est dans ce petit village que je suis mort sans être revenu dans le Berry.

  1. Qui suis-je ?
  2. Quel est le nom de l’ami qui m’a conseillé de me rendre dans le Bas-Berry ?
  3. Dans quelle commune de l’Indre est situé le hameau du Fay ?
  4. Quel est le titre du tableau présenté ci-dessus (indice 1), peint en 1842 ?
  5. Quel est le nom de l’acheteur de ce tableau en 1842 ?
  6. À quelle « école sans maître » le village où je me suis établi a-t-il donné son nom ? Que désigne en fait cette expression « école sans maître » ?
  7. A quelle date suis-je mort ?

    POUR RÉPONDRE À L’ÉNIGME CI-DESSUS...

1 - Cliquez sur l’onglet « RÉPONDRE À CET ARTICLE » ; puis, allez directement au cadre intitulé « VOTRE MESSAGE » ; ne pas écrire et ne pas modifier ce qui est écrit dans le cadre intitulé « TITRE (obligatoire) » ; allez directement au cadre intitulé « TEXTE DE VOTRE MESSAGE (obligatoire) » et rédigez votre réponse SANS OUBLIER D’INDIQUER LE NOM DE VOTRE ÉTABLISSEMENT ET CELUI DE VOTRE CLASSE (par exemple, 4e B ou 4e 1... selon le cas) ;

2 - en fin de page, cliquez sur « PRÉVISUALISATION » ; dans le cadre « PRÉVISUALISATION » qui va s’afficher, vous pourrez vérifier le texte de votre réponse ;

3 - cliquez alors sur « MESSAGE DÉFINITIF : ENVOYER AU SITE » : votre réponse est dès lors terminée et prise en compte.